Soins pré et post mammectomie par les plantes

Colin a écrit ce texte que je publie ici pour qu’il soit facilement accessible.

 

Je partage ici ma petite expérience et un mélange d’infos sur la préparation et la convalescence d’une mammectomie par des soins naturels. Je me base notamment sur le zine Transcare. Ca peut être compliqué de s’y retrouver donc je liste notamment ce que j’ai utilisé.

L’idée est de faire au mieux, comme on peut.

Attention !

  • Rien ne peut se substituer aux prescriptions médicales

  • J’y parle beaucoup de bouffe, le but ici n’est pas de culpabiliser les personnes ayant des TCA

  • Je parle une fois d’homéopathie, le but n’est pas d’ouvrir un débat à ce sujet

A penser avant d’entrer à la clinique :

Tout ce dont tu pourras avoir besoin et qui est habituellement rangé en hauteur : descends-le !

Fais du ménage avant l’opé, tu seras content en rentrant chez toi et tu n’auras pas à t’en soucier ensuite.

Prépare un petit coussin pour le caler sous le dos, ça aide beaucoup pour dormir confortablement !

Prépare des fringues faciles à enfiler et confortables, chemises, joggings, chaussures faciles à enfiler, chemises… (oui, oublie les tshirts quelques temps)

Prépare des pailles, tu seras content de ne pas porter de verre.

Dors bien, repose-toi.

Prépare un peu de nourriture facile à manger, à faire… Des plats au congélateur par exemple.

Des potes près de toi si possible !

Une séance d’ostéo si tu as les moyens/une mutuelle au moins trois semaines avant l’opération ça aide.

Pense à contacter les infirmierEs de ta zone pour les soins post op et prévois quelqu’unE qui pourra porter tout le matériel (les compresses, pansements…) en sortant de la pharmacie.

Si c’est l’été, deux boléros ne seront pas de trop pour faire un roulement et le laver.

N’hésite jamais à envoyer un mail à ton/ta chir si tu as des questions et doutes.

La préparation côté alimentaire :

La semaine qui précède : 5 granules d’arnica en 15ch 1x par jour et 3 fois la veille de l’opé, pour aider le corps à encaisser le choc de l’opération (hématomes, anesthésie…). A prendre à distance des repas ! Ton généraliste peut t’en prescrire.

Des légumes verts, de la vitamine K pour la coagulation ! Epinards, brocolis…

De la nourriture fermentée (et non pasteurisée !) pour les bonnes bactéries (on va te donner des antibiotiques qui abîment la flore intestinale) : du yaourt, du kéfir, du kombucha… (magasin bio)

Pas d’ail les quelques jours avant l’opé, ça fluidifie le sang !

Des infusions :

– du Gotu Kola (ou en gélules) pour les lésions nerveuses (se commande en pharmacie ou sur internet : carethy)

– du curcuma bio (infusion, plus facile à trouver en poudre) et du gingembre (en décoction) pour les vaisseaux sanguins et pour les anti-inflammatoires.

Le tout la semaine qui précède l’opération et une ou deux infusions de chaque par jour.

Juste après l’opération :

Des infusions de menthe poivrée pour adoucir le bidou, perso j’avais mes herbes avec moi à la clinique et je demandais juste de l’eau chaude. Ca soulage aussi les nausées, à noter que le gingembre est très efficace de ce côté aussi mais c’est plus dur de se faire des décoctions à la clinique… (sinon on trouve des pastilles en pharmacie) On m’a proposé des médocs pour soulager les nausées et l’estomac, avec la menthe j’en ai pas eu besoin mais encore une fois, c’est comme tu le sens.

Granules d’Arnica en 30ch, 5 granules 3x le premier jour, puis une fois par jour en 15ch pendant une semaine.

La petite bouffe anti grisaille de la clinique c’est top, fais-toi plaisir si tu peux. Si tu connais ce qui joue sur ton transit, apporte avec toi ce qui va t’aider à bien faire caca, le transit est pas facile les jours après l’anesthésie (moi c’était les noix de cajou, succès assuré).

Et surtout, bois bien. Ca t’aidera à évacuer les produits de l’anesthésie mais on te le rappellera à la clinique.

Quelques rappels sur la clinique : ce ne sera pas tout rose. Peut-être que tu auras mal et dans ce cas les soignantEs t’aideront. Peut-être que tu angoisseras, si tu es entouré c’est chouette, sinon n’hésite pas à exprimer le besoin d’avoir des gens au téléphone, par exemple. Bref, à la clinique tu seras dans le pâté et c’est normal, pense à l’après !

Une fois chez toi :

Encore de la nourriture fermentée, des probiotiques aussi c’est très bien.

Des fibres ! Des légumes, des noix, du riz complet, des fruits… (en smoothie bien frais et avec le petit yaourt qui va bien)

Mange des trucs qui passent bien et qui t’apporteront énergie et protéines (bananes, noix…)

Fais-toi plaisir ! Pendant la convalescence tu prends soin de toi, de ton corps et de ta tête, c’est ton moment à toi.

Côté infusions : passiflore ou camomille pour bien faire dodo, encore du curcuma, et encore du Gotu Kola.

Et enfin, bois bien et dors comme jamais, de toute façon tu devras rester au calme.

Après la fin des soins, quand les incisions sont totalement refermées : crème Homéoplasmine, gel d’aloe vera, huile d’arnica pour passer tout doucement sur ton torse (et plus tard quand tu entameras les massages). Pour les cicatrices qui chéloïdent : huile essentielle de rose musquée et de gaulthérie, pas plus d’1 goutte par cicatrice quand elle est utilisée pure, le mieux étant d’en diluer 1 ou 2 gouttes dans l’huile d’arnica pour masser les cicatrices.

Voilà pour les soins. Globalement il faut se rappeler que ce genre d’opé est traumatisant pour le corps, laisse-lui le temps de se remettre.

Et enfin pour les proches :

Chouchoutez la personne ! Portez les trucs, faites lui à manger, laissez lui aussi de l’espace pour se reposer, passez faire coucou à la clinique, faites-le penser à autre chose. On ne parle que très peu du coup de blues après l’opé, c’est super chouette d’être entouré dans ce cas.

Je rappelle que tout ceci ne se substitue pas à un suivi médical, que rien n’est imposé et que c’est un mélange de conseils pris majoritairement du zine cité au début et tirés de mon expérience perso, et que chacun fait comme il peut.

Bonne opé, bonne convalescence et n’oublie pas, prends soin de toi !